Archives du mot-clé Certeau (Michel de)

L’inventivité pédagogique de Michel de Certeau

Une approche ignacienne de l’enseignement

Jean-Yves Séradin*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : Michel de Certeau est un fin observateur du système éducatif. Chrétien, il marche toujours vers l’autre, en recherche, accueillant avec bienveillance les différentes cultures qui l’aident à questionner la sienne. Ses travaux historiques, anthropologiques, linguistiques, théologiques, son intérêt pour la psychanalyse, nourrissent une réflexion qui garde toute son actualité trente ans après sa mort. Son appel à théoriser les pratiques pédagogiques n’est pas encore suffisamment entendu. Or, cette réflexivité est nécessaire si on ne veut pas scinder relation pédagogique et contenu, rupture qui paralyse toute évolution du système. L’école pourrait être pourtant un laboratoire où s’organise une articulation entre le savoir et la relation sociale. Pour cela, un vrai dialogue qui n’exclut pas le conflit doit s’installer entre le professeur et l’élève.

Mots clés : altérité, relation pédagogique, dialogue, conflit, laboratoire, réflexivité.

Pour repenser une école parfaite aujourd’hui pour seulement 50% des élèves (J.P. Delahaye[1]), Michel de Certeau invite à une « rupture instauratrice »[2] bien difficile à engager. Pourquoi, bien qu’il soit mort il y a trente ans, son œuvre garde-t-elle toute son actualité dans le domaine éducatif ? Est-ce seulement dû à une école figée, prisonnière des conservatismes de tout ordre ? Lire la suite

Critique de l’idée d’utopie éducative chrétienne

Baptiste Jacomino*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : La démarche utopique en éducation ne peut être dite « chrétienne » si elle consiste à appliquer un modèle unique, définitif et préétabli de perfection. En effet, si l’on suit la pensée de Leszek Kolakowski et celle de Michel de Certeau, la voie chrétienne est plutôt celle de l’inachèvement, de l’humilité et du pluralisme. Toutefois cette critique de l’idée d’utopie éducative chrétienne ne conduit pas à invalider tout recours à l’utopie mais à en proposer un usage critique, inspiré par la lecture des utopies que propose Anne-Marie Drouin-Hans
Mots-clés : utopie, éducation, Kolakowski, Certeau, critique, christianisme

Il y a une évidente parenté entre le désir d’élever qui fonde tout projet éducatif, l’espérance du salut qui anime le chrétien et l’invention d’un monde idéal qui caractérise l’utopie. Tout projet éducatif chrétien peut sembler utopique dès lors qu’il vise le meilleur pour l’enfant et pour le monde. Cette apparente dimension utopique semble renforcée par la recherche de dispositifs pédagogiques qui soient eux-mêmes meilleurs et mis au service d’une amélioration de la société. Mais s’en tenir à cette hypothèse reviendrait à entendre « utopie » en un sens bien trop large. Certes, il est difficile de réduire l’utopie à une définition étroite et définitive, tant ses formes, ses fonctions et ses usages sont variés. Mais on peut noter, sans généralisation excessive, qu’un certain nombre de projets tenus pour utopiques proposent un modèle de perfection unique et préétabli qu’il resterait à mettre en oeuvre par une rupture radicale avec la réalité présente. Lire la suite