Archives de l’auteur : Marfoglia Francis

Crise de l’autorité :  offensive des têtes bien pleines ou résistance des têtes bien faites ?

Francis Marfoglia

Téléchargez le fichier en version .pdf

Résumé : Le déclin de la verticalité et l’effondrement de l’autorité constituent une crise sans précédent de la transmission. Mais, s’il y a crise, en quel sens faut-il l’entendre ? Est-ce le peuple qui rejette ses élites ou les élites qui rejettent le peuple ? Révolte du peuple ou révolte des élites ? Depuis la déconstruction, les élites ont pris fait et cause pour la cancel culture qui s’accomplit dans le mouvement woke, elles se sont engouffrées dans le mouvement des réformes sociétales et ont largement trahi la cause des peuples. S’impose alors de penser cette crise de la transmission à partir de la très fructueuse distinction entre têtes bien pleines et têtes bien faites proposée par Montaigne. Cette distinction permet de mettre en exergue les faiblesses constitutives des têtes bien pleines, d’en apporter la preuve avec la réception de l’œuvre de Soljenitsyne par l’élite américaine, puis d’opérer le parallèle avec l’étonnant mépris de l’Occident que ces mêmes élites veulent imposer au monde. Ce dernier point éclaire comment la disparition de l’autorité des élites ne correspond pas à sa contestation par le peuple mais à la revendication de l’autorité de l’intelligence que la sagesse populaire du peuple français a conservée comme un héritage de la philosophie occidentale auquel fort heureusement rien ne peut l’inciter à renoncer.

Lire la suite

La vocation, germe des temps nouveaux du christianisme

Francis Marfoglia*

Télécharger le fichier en version pdf

Résumé : L’individualisme de l’ordre libéral produit ses effets dévastateurs sur le monde et les sociétés. Pour bon nombre, il apparaît sans alternative, ce qui plonge les peuples dans la désespérance. Pourtant, les héritiers de David ne manquent pas de ressources pour abattre ce Goliath. C’est dans l’éternelle figure du serviteur qui refuse les jeux de la domination que l’individualisme rencontre son adversaire le plus sérieux. L’idée de vocation qui lui donne chair offre alors aux peuples de retrouver l’espérance. La vocation propre des établissements de l’Enseignement catholique se précise à son tour : s’engager dans la défense et la promotion de la vocation personnelle pour opérer le passage du vivre ensemble au vivre les uns pour les autres.

Mots-clés : vocation, individualisme, communauté fraternelle, Enseignement Catholique, alliance, serviteur.

Lire la suite