Archives du mot-clé Pédagogie de la parole

La liberté de parole

Myriam Martin

Télécharger le fichier en version .pdf

La liberté de parole, comme toute liberté, est soumise au paradoxe que le terme « liberté » porte en lui-même : « je peux » et en parallèle « l’autre peut » également.

Cette liberté est d’autant plus complexe qu’elle porte sur plusieurs éléments engagés par l’acte de parole : elle concerne simultanément les conditions de l’expression (où, quand, avec qui…) et sa substance (de quoi, jusqu’où…).

Dans un monde où tout est dit quel que soit le moment, et consciente de ce paradoxe et de cette complexité intrinsèque à la liberté de parole, il me paraît essentiel de proposer un accompagnement à son appropriation.

Lire la suite

La parole des élèves au service d’une socialisation démocratique

Ségolène Le Mouillour*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : Célestin Freinet, figure très engagée dans le mouvement des pédagogies nouvelles, a réellement bouleversé le statut de l’élève à l’école, par ses positions tant pédagogique, que sociologique, que psychologique et philosophique. Sa pratique pédagogique a contribué à la transformation de l’école en un lieu de vie, de parole au service de cet élève appelé à devenir un citoyen autonome. La classe devenant ainsi un véritable lieu de coopération au service d’une socialisation démocratique.

Mots clés : Parole, Ecole, Socialisation, Citoyenneté, Démocratie

Lire la suite

Une pédagogie de la Parole en catéchèse

De l’invention du catéchisme à Dei Verbum

Joël Molinario*

Télécharger le fichier en version .pdf

Introduction

L’histoire moderne de la catéchèse a été marquée par l’invention du catéchisme au XVIè siècle. Par les protestants tout d’abord, (1529) suivis par les catholiques et tout particulièrement par les décrets des deux dernières sessions[1] du concile de Trente en novembre 1563.

Mais la notion de catéchisme n’est ni univoque ni homogène durant les siècles modernes à tel point que chez les catholiques la conception du catéchisme de Charles Borromée, qui écrivit l’introduction du catéchisme dit du Concile de Trente, n’a rien à voir avec celle qui était devenu majoritaire au XIXè et au début du XXè siècle. Lire la suite

Parole et liberté à l’école
Une réflexion à partir de quelques bonnes intuitions de l’Éducation nouvelle

Michel Soëtard*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : L’auteur engage d’abord une réflexion sur l’entrée de l’enfant dans le langage et sur son cheminement social à travers celui-ci. S’appuyant sur les analyses des artisans de l’Éducation nouvelle et de ses pères fondateurs, Rousseau et Pestalozzi, il montre toute l’ambivalence du langage dès lors qu’il marque la rupture avec la nature originelle et engage l’individu dans le maquis social, tout à la fois arsenal pour, et tombe de la liberté. Il montre à quelles conditions peut s’organiser, dans un tel contexte, une pédagogie de la parole : autour de sa constitution la plus matérielle, autour de son usage social, autour de l’engagement à tenir parole. Cette dernière dimension appelle à son tour l’engagement à l’endroit d’une Parole divine qui donne à la parole humaine du pédagogue tout son sens sous la forme d’une exigence morale : le perfectionnement de la personne dans le respect de ce qu’elle doit être en même temps de ce qu’elle veut pour elle-même.

Mots-clefs : Éducation nouvelle, langage, liberté, parole, Parole divine, pédagogie, société, volonté morale.

Lire la suite