Archives de l’auteur : Jacomino Baptiste

La révélation poétique de soi : penser l’éducation avec Jean Onimus

Baptiste Jacomino*

Télécharger le fichier en version pdf

Résumé : Dans l’œuvre de Jean Onimus, deux livres (L’enseignement des lettres et la vie et Qu’est-ce que le poétique?) articulent une réflexion philosophique qui relève de l’esthétique et de la métaphysique à des propositions pédagogiques. A travers la littérature et l’expérience du poétique, nous dit Onimus, l’élève peut découvrir les profondeurs de son humanité et le souffle divin qui l’habite. Pour l’y aider, le maître est appelé à jouer un rôle paradoxal. Il lui faut s’effacer pour faire place aux œuvres, mais aussi préparer les élèves et les accompagner pour que cet effacement du professeur puisse donner du fruit. Il doit, par ailleurs, être suffisamment poète pour pouvoir transmettre à ceux qui lui sont confiés la conscience poétique par laquelle il veut les révéler à eux-mêmes et, dans le même temps, prendre ses distances avec le poétique pour s’inscrire dans une logique pédagogique inévitablement plus prosaïque et instrumentale.

Mots-clés : Education, Poétique, Onimus, Littérature, Pédagogie

Lire la suite

Critique de l’idée d’utopie éducative chrétienne

Baptiste Jacomino*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : La démarche utopique en éducation ne peut être dite « chrétienne » si elle consiste à appliquer un modèle unique, définitif et préétabli de perfection. En effet, si l’on suit la pensée de Leszek Kolakowski et celle de Michel de Certeau, la voie chrétienne est plutôt celle de l’inachèvement, de l’humilité et du pluralisme. Toutefois cette critique de l’idée d’utopie éducative chrétienne ne conduit pas à invalider tout recours à l’utopie mais à en proposer un usage critique, inspiré par la lecture des utopies que propose Anne-Marie Drouin-Hans
Mots-clés : utopie, éducation, Kolakowski, Certeau, critique, christianisme

Il y a une évidente parenté entre le désir d’élever qui fonde tout projet éducatif, l’espérance du salut qui anime le chrétien et l’invention d’un monde idéal qui caractérise l’utopie. Tout projet éducatif chrétien peut sembler utopique dès lors qu’il vise le meilleur pour l’enfant et pour le monde. Cette apparente dimension utopique semble renforcée par la recherche de dispositifs pédagogiques qui soient eux-mêmes meilleurs et mis au service d’une amélioration de la société. Mais s’en tenir à cette hypothèse reviendrait à entendre « utopie » en un sens bien trop large. Certes, il est difficile de réduire l’utopie à une définition étroite et définitive, tant ses formes, ses fonctions et ses usages sont variés. Mais on peut noter, sans généralisation excessive, qu’un certain nombre de projets tenus pour utopiques proposent un modèle de perfection unique et préétabli qu’il resterait à mettre en oeuvre par une rupture radicale avec la réalité présente. Lire la suite