Archives du mot-clé Gestion mentale

L’exercice de la parole dans le dialogue pédagogique avec l’élève

Enjeu de liberté

Jean-Pierre Gaté*

Télécharger le fichier en version .pdf

Résumé : Initié par le pédagogue français Antoine de La Garanderie (1920-2010), le dialogue pédagogique avec l’élève est une invitation à s’ouvrir à l’intelligibilité des actes de connaissance. Du point de vue de l’élève, la « mise en mots » de ses procédures d’apprentissage lui permet de découvrir les gestes mentaux qu’il mobilise et les projets de sens qui les sous-tendent. Ce faisant, il devient aussi en mesure de les actualiser, de les ajuster et de les enrichir. Du point de vue du pédagogue, il s’agit moins de transmettre ou de prescrire que d’accueillir et d’accompagner pas à pas l’exercice d’une parole singulière et libérante, à des fins de conscientisation et d’autonomisation. A terme, il s’efface pour laisser place à l’élève, sujet et acteur de sens, « pédagogue de lui-même » dans son rapport à la connaissance.

Le présent article a pour objet d’expliciter les fondements et les modalités de cette forme particulière d’échange, en soulignant son enjeu au service de la liberté pédagogique de l’élève.

Lire la suite

Pour une pédagogie de l’intériorité [1]

Pour une pédagogie de l’intériorité[1]

Télécharger le fichier en version .pdf

Conférence, Lyon, mai 2008

Antoine de La Garanderie*

Présentation de Jean Louis Barbon

Bonsoir à tout le monde, merci d’être venu pour écouter Monsieur de La Garanderie et Monsieur Guy Avanzini.

Monsieur de La Garanderie a répondu à une invitation conjointe, et très amicale, de l’Institut Formation et Développement de Grenoble (IFD), Institut de formation de l’enseignement catholique, et du Centre Jean Bosco, que les lyonnais connaissent, qui est situé sur la colline de Fourvière. Cette soirée a pu être organisée avec l’appui décisif de La Direction Diocésaine de Lyon. Merci à Monsieur de Baillancourt, qui est dans l’assistance.

La soirée va se passer de la façon suivante : une courte introduction de ma part, puis en quelques mots, Guy Avanzini mettra en perspective le propos d’Antoine de La Garanderie et ensuite Antoine, c’est vous qui aurez toute la soirée. Lire la suite

La Gestion mentale : une pédagogie de la personne

Fondements éthiques et implications praxéologiques

Télécharger le fichier en version .pdf

Jean-Pierre Gaté*

Résumé : La Gestion mentale d’Antoine de La Garanderie (1920-2010) propose un renouvellement de la pédagogie qui s’inscrit dans la dynamique de « l’apprendre à apprendre », avec le souci de rendre l’apprenant acteur et autonome dans la conquête des savoirs. Même si elle ne s’affiche pas explicitement comme une pédagogie « personnaliste », cette approche n’en comporte pas moins une dimension personnaliste, repérable autant à travers ses fondements éthiques que dans ses implications praxéologiques. Ainsi, en prenant appui sur une double caractéristique de la personne, tout à la fois « unique, irréductible, inassimilable à toute autre » et « ouverte à l’universel » (Avanzini, Mougniotte, 2012), cet article tente de relire, à l’aune de cette dimension, les écrits les plus suggestifs d’Antoine de la Garanderie ainsi que les expériences pédagogiques qu’il a inspirées. Lire la suite